Bienvenue sur cette 5ème newsletter. Aujourd’hui , je vais vous illustrer le back-office de la création d’une balade. Comment apparaîtra t-elle magiquement sur votre téléphone ? Suivez le guide :

Etape 1 : Créer l’espace de la balade sur notre application

Nous avons choisi titre provisoire, inspiré du fait que les visiteurs remonterons le temps depuis l’Antiquité, jusqu’au 21ème siècle : « Mauriac, 2000 ans d’histoire en réalité virtuelle »

L’interface apparaît comme ceci sur l’écran d’ordinateur, j’y renseigne les points d’intérêts ainsi que les instructions de navigation, qui permettent de se repérer dans l’espace et de trouver le bon chemin. En mars, pour notre deuxième visite depuis le lancement du projet, nous testerons le parcours et la compréhension du déroulé des instructions.

Etape 2 : Renseigner les Points d’Intérêts

Pour chacun des 15 points d’Intérêts de la balade – sur la colonne de droite, j’entre le texte qui lui est associé. Ci-dessous, le texte d’accueil qui apparaît au tout début du parcours : 

Etape 3 : Et le texte apparaît comme ceci sur votre téléphone !

L’image d’en-tête est provisoire. Un visuel de votre choix, tiré d’une des reconstituions en réalité virtuelle sera amené à remplacer cette photo de l’intérieur de la basilique. D’autres informations viendront enrichir cette page d’accueil, tel que la présence des jeux, ou le prix par exemple.

De leurs côtés, les artistes continuent les reconstitutions. Ils placent chacun des bâtiments principaux sur la carte de la ville, et on voit se dessiner la place Georges Pompidou et ses rues alentours. Les maisons et constructions qui ne sont pas encore modélisées ou pas encore intégrées sont remplacées par des blocs, afin d’appréhender leurs volumes et leurs hauteurs. Cela nous permet d’avoir une vision assez précise du paysage qui se dessinera pendant les expériences. 

Grâce à ces simulations, nous avons déterminé le trajet de la caméra, qui sera le point de vu des visiteurs. Pour que l’expérience soit agréable, la trajectoire de la camera doit être douce et sans angles.

Ainsi, pour l’expérience se tenant à l’époque antique, nous démarrerions la caméra au même endroit ou se tiendra le visiteur à la sortie de l’Office du tourisme. La caméra s’avancera doucement en direction de la rue du Collège – où la majorité des trouvailles archéologiques de cette époque ont été faites. Le visiteur passera juste devant le Temple de Mercure que nous reconstituerons, et qui se serait situé à l’endroit où s’est tenu le monastère des siècles plus tard. La trajectoire spatiale est schématisée ci-dessous :

Pour l’expérience du Moyen-Age, nous avons situé la modélisation de la ville au 13ème siècle, la basilique était encore en construction à cette époque, et il y aura un point de vue magnifique sur le monastère. Nous avons pensé placer la caméra au centre de la place, et nous élever doucement au-dessus du chantier de construction de l’église Notre-Dame-des-Miracles. Ainsi le visiteur aura toutes les étapes du bâtiment : en chantier, la nef seulement construite, entière au moyen-âge, puis en vrai avec sa nouvelle tour et ses aménagements datant du 19ème siècle.

Pour l’expérience du 19ème siècle, nous avons pensé qu’un léger travelling serait intéressant : nous le démarrerions au peu au-dessus des tours de la basilique, pour ensuite traverser la place, passer au-dessus de la Halle et de l’auberge et « atterrir » en hauteur, près du monastère dépouillé de son église, et tout près de la toute nouvelle Mairie. Le schéma de la trajectoire est ci-dessous :

Au fur et à mesure de la balade numérique, le visiteur aura ainsi un panorama de l’évolution du site, dans son ensemble.

Doriane Delière Assistante commerciale & Médiatrice culturelle
Société RENDR

Share →