Le film

Introduction

Dans le cadre des échanges autour de l’apprentissage des langues entre le derby Adult Learning Center et la médiathèque du Pays de Mauriac, 16 personnes se sont retrouvés à Mauriac le temps d’un week-end pour réaliser un petit court-métrage de fiction. Cette action fait suite à une précédente expérimentation d’échanges linguistiques autour de la vidéo réalisée sur l’année 2015-2016. Pour cet atelier, notre objectif était la réalisation d’une vidéo collective en langue française. L’ensemble des participants anglais et français jouent ici dans la même production. Contrairement à notre dernière expérience qui s’est déroulée entièrement à distance, nous avons eu la chance de nous retrouver ensemble sur une journée pour élaborer notre projet. Grâce au travail d’Alastair Clark et de Helen Rogers, 7 apprenants du Derby Adult Learning Center ont pu s’inscrire et participer à ce voyage culturel linguistique. Ce projet mêle donc ainsi de façon conviviale et ludique, l’apprentissage des langues, la découverte de la production audiovisuelle et l’expression artistique.

Le choix de l’écriture

Nous avons souhaité relier notre vidéo à l’histoire locale de Mauriac. Cette approche nous permet de faire découvrir notre patrimoine local à nos partenaires anglais tout en donnant du sens à notre production. Pour des questions de commodité et de temps, le monastère Saint Pierre nous a semblé adapté pour le tournage. En effet, il est situé au centre ville, proche de l’hôtel de nos hôtes et à proximité de la médiathèque. D’autre part, le monastère est un élément majeur du patrimoine mauriacois. Il nous semblait important de le faire découvrir à nos partenaires.

Le scénario

Nous avons écrit le scénario en amont de cette rencontre en fonction des contraintes de notre cahier des charges. Compte tenu du nombre de participants, le scénario devait avoir au moins 7 personnages joués par nos amis anglais. Les participants français devaient jouer les rôles des personnages anglais. Il devait également proposer des dialogues simples et courts si possible pour faciliter l’apprentissage. Nous sommes bien sûr dans le cadre d’un atelier d’apprentissage des langues. Concernant la durée, il était nécessaire de créer une histoire courte pour pouvoir tourner l’ensemble des plans sur une journée.

Nous nous sommes appuyé sur la légende qui entoure la création du monastère pour écrire le scénario. Comme toute les légendes, elle s’appuie sur des faits et des personnages historiques réels. Cathy Chambon, directrice de l’Office de tourisme du Pays de Mauriac nous a ainsi éclairé et guidé pour l’écriture de notre scénario.

C’est dans l’ouvrage de l’abbé J.-B. CHABAU « PELERINAGES ET SANCTUAIRES DE LA SAINTE VIERGE DANS LE DIOCESE DE SAINT FLOUR », Aurillac, 1888 que nous avons pu trouver une version de la légende de la princesse Théodechilde associée à la création du monastère.

Le déroulement

Les participants anglais ont atterri à l’aéroport de Limoges le jeudi soir. Après une nuit à l’hôtel, ils ont rejoint Mauriac en bus le vendredi matin où ils ont été accueilli par les participants français à la médiathèque. Après un petit café de bienvenue, toute l’équipe débute le tournage.

Les premiers plans du plan de tournage sont réalisé au monastère avant le repas car le temps est compté. Nous ne savons pas encore si nous aurons suffisamment de temps pour produire les images. Vers 12h30, les participants se divisent en 2 groupes mixtes pour aller se restaurer.

A l’occasion du repas, nous pouvons prendre un peu de temps pour discuter, échanger et se connaître un peu plus. Nous ne nous attardons pas et dès 14h30 (avec un peu de retard tout de même sur l’horaire prévu) nous reprenons le tournage.

Nous poursuivons notre plan de tournage et filmons les scènes se déroulant à l’Office de tourisme. Grâce au travail important réalisé en amont par le groupe anglais, les scènes sont tournées de façon optimales. Tout les plans sont réalisés en une seule prise. Les participants sont très impliqués et extrêmement concentrés. Nous retournons ensuite au monastère pour poursuivre le tournage en respectant notre plan. Paulette veille à l’organisation et pointe les plans déjà filmés.

Nous tournons la scène du songe. Nous mettons en place une petite scénographie pour l’occasion. Lumières oranges et torches sont utilisées pour créer une ambiance onirique. Les acteurs s’habillent avec les costumes médiévaux prêtés gracieusement pour l’occasion par l’association « Miremont et petit patrimoine ». Pendant ce temps, les autres participants répètent leurs dialogues. L’ambiance est joyeuse et conviviale mais également studieuse. A 18h00, le tournage prend fin au monastère. 2 scènes mineures n’ont pas pu être tournées faute de temps. Il nous reste encore une partie du dialogue de la scène final avec Andy à tourner à la bibliothèque.

Après cette journée de labeur, le groupe se retrouve à la médiathèque pour un apéritif. Pendant les préparatifs, nous tournons les plans du dialogue de la scène finale avec Andy. La journée s’achève dans la joie et la bonne humeur, climat dans lequel nous avons baigné toute la journée.

Le lendemain, le groupe a pu profiter de la matinée pour visiter le centre de Mauriac et faire un tour au marché pour quelques emplettes. Vers 12h00, les participants anglais embarquent dans le bus direction Derby via l’aéroport de Limoges.

Les scènes du prologue et de l’épilogue, très importantes pour le scénario, ont été tournées quelques jours plus tard. La basilique étant en travaux à cette période, nous avons obtenu une autorisation exceptionnelle de la mairie de Mauriac pour filmer les plans. Nous avons pu ainsi filmer l’intérieur de la basilique avec notamment le vitrail représentant Théodechilde ainsi que le bas relief du cœur où elle apparaît également. Le montage a été réalisé la semaine suivante à l’Espace Multimédia avec la participation de Baptiste, stagiaire à l’Espace multimédia.

Un beau moment de partage

Cette belle rencontre a aboutit à la production d’une petite fiction de 17 minutes qui relève en fait, dans le contexte, d’une véritable performance. La préparation, le travail collectif et l’investissement des participants ont permis de franchir les obstacles que nous avons rencontré ; éloignement, temps limité, difficulté de la langue et organisation complexe.

Ce projet est une expérimentation très riche pour l’apprentissage des langues. La contextualisation et les objectifs de réalisation permettent une approche pratique de la langue ou les émotions sont fortement sollicitées. Le plaisir est bien là.

Du point de vue des TIC, nous avons ici une approche orientée et dédiée. Les technologies numériques n’apparaissent plus ici comme une finalité mais comme des outils extrêmement utiles et performants. Elles donnent ainsi des moyens pour la création et permettent de nous affranchir de l’espace et du temps. Pour terminer, elles nous ont permis également de nous rapprocher physiquement et de créer de véritables liens.

Ce projet reste donc une étape positive dans le développement des échanges linguistiques autour des TIC. Il nous nous a permis de créer des liens d’amitiés avec nos partenaires et nous encourage à poursuivre de nouvelles expérimentations qui nous rapprochent les uns les autres.

Un petit film pour un grand moment de partage.

Liens

Mauriac cité,
http://www.mauriac-cite.com/histoire.htm, Alain Godfeild

Basilique de Mauriac,
https://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_Notre-Dame-des-Miracles_de_Mauriac , Wikipedia

Mauriac, un peu d’histoire,
http://www.mauriac.fr/culture-histoire-patrimoine-mauriac-cantal_fr.html , Mairie de Mauriac

Comité d’histoire et d’archéologie de Mauriac,
http://chamr.free.fr/default.htm , Jeanne Missonier

Théodchilde,
https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9odechilde_(fille_de_Thierry_Ier) , Wikipedia

Jean Baptiste Chabau,
http://data.bnf.fr/10738002/jean-baptiste_chabau/ , Bibliothèque Nationale de France

Quelques images

Arrivée à la médiathèque.

Rita se prépare avant le tournage

Au monastère

Préparation d'une scène

Bonne humeur au programme Les acteurs révisent leur texte Préparation de lla scène su songe La scène du songe Le groupe des participants

Share →